Pontifical Council for the Pastoral
Care of Migrants and Itinerant People

 

XVI Séminaire Mondial des Aumôniers  Catholiques de l’Aviation Civile

et des Membres des Aumôneries Aéroportuaires

(Rome- Italie, 10 – 13 juin 2015)

 

Document final

 

INTRODUCTION

Nous, 94 aumôniers catholiques et membres des aumôneries aéroportuaires, en service dans l'aviation civile du monde entier, en provenance de 24 pays, de l’Afrique, des Amériques, de l’Asie, de l’Europe et de l’Océanie et de 36 aéroports internationaux, nous avons accepté l'invitation du Conseil Pontifical pour la Pastorale des Migrants et des Personnes en Déplacement à réfléchir sur le thème: Evangelii Gaudium : Quelle aide pour le ministère pastoral de l'aviation civile? Ainsi, nous avons répondu à l'appel de Pape François à repenser l'évangélisation dans la joie de l'Evangile pour trouver de nouveaux chemins sur lesquels marcher dans les années à venir (voir. EG, 1). Durant ces journées d'étude, nous avons été accompagnés par des réflexions d'experts en diverses disciplines et par l'échange de nos expériences.

Le Séminaire a été une occasion pour réexaminer ensemble ce que nous sommes en train de vivre et pour regarder le futur; ensemble nous avons affronté les défis de nos communautés aéroportuaires.

Les paroles du Pape durant l’Audience Privée nous ont rappelé que l'aéroport, pour diverses raisons, peut être considéré comme une ville aux côtés des grandes métropoles. Ici, diverses catégories de personnes se rencontrent: enfants, jeunes, adultes et personnes âgées. C’est également une réalité dans laquelle on se confronte avec la précarité, la pauvreté, les migrations: situations que le Magistère de l'Église affronte avec les autorités nationales et internationales.

Ce Séminaire a ouvert devant nous de nouvelles perspectives en nous recommandant à regarder avec miséricorde les personnes que nous rencontrons dans les aéroports et avec qui nous partageons à plein temps nos journées. Au cours de ces jours, nous sous sommes posées quelques questions sur la vie de nos aumôneries. En particulier, nous nous sommes demandés sur le comment vivre pastoralement dans nos aumôneries aéroportuaires l'Année Sainte de la Miséricorde proclamée par le Pape François. Nous avons réaffirmé l'importance de vivre cette année avec une attention à la compassion divine, de sorte que tout le monde puisse en bénéficier.

Certaines lignes principales ont émergé au cours des travaux de ce Séminaire.

CONCLUSIONS

1. Les aumôniers et les membres des aumôneries aéroportuaires ont réaffirmé l'importance du ministère de l'aumônerie aéroportuaire. En ces temps où le Magistère de l’Église est particulièrement attentif aux réalités sociales les plus dégradées, en particulier dans le contexte de la mobilité humaine, le domaine aéroportuaire est également touché par de complexes réalités impliquant différentes catégories de personnes. Nous pensons aux travailleurs de l’aéroport, aux passagers sans documents, aux migrants et demandeurs d'asile, qui finissent par être détenus dans certains locaux aéroportuaires pour des périodes courtes ou longues, parfois sans une adéquate assistance humaine et spirituelle.

2. Les aumôniers et les membres des aumôneries aéroportuaires considèrent la chapelle de l’aéroport comme l'espace de Dieu, où on fait l’expérience de la joie de la rencontre, de la solidarité et de l’amitié. Notre présence ici prend en considération tous les aspects de la mission pour ceux qui travaillent à l'aéroport et qui y transite. Ici, nous montrons la sollicitude de l'Eglise, surtout dans les situations humaines touchées par la souffrance et la confusion. Par conséquent, nous croyons qu'il est nécessaire de travailler en étroite collaboration pour la défense de la dignité de chaque personne sans aucune distinction.

3. L’Exhortation apostolique Evangelii Gaudium est un outil efficace pour relever les défis de notre temps avec la foi et l'espoir. Les aumôniers et leurs collaborateurs s’engagent à continuer à cheminer avec leurs communautés pour relever ensemble ces défis. Nous voulons être des missionnaires en écoute de l'Evangile, pour être dociles à l'Esprit Saint dans la recherche de réponses à nos demandes de sens, de miséricorde et de paix.

4. Dans les aéroports il y a des situations difficiles qui demandent à tous un saut dans la responsabilité. Nous pensons aux cas de catastrophes d’avions et de l'assistance aux victimes, ainsi que le problème de la sécurité. Quand se produisent des choses de gravité particulière, les aumôniers et les membres des aumôneries aéroportuaires s’engagent à travailler encore plus dans un esprit œcuménisme et de dialogue interreligieux, convaincus que l'entente fraternelle libère de l’instinct de la violence. C’est pourquoi, les chapelles et les lieux de culte sont aussi des espaces de dialogue avec tout le monde.

QUELQUES CONSEILS

1. Les aumôniers et les membres des aumôneries aéroportuaires avec courage et joie veulent présenter l'Église comme une mère tendre et attentionnée, en approchant les passagers en transit avec le même soin que Christ, en offrant la possibilité de la rencontre avec Dieu, même à ceux qui ne le cherchent pas. Ils compatissent avec ceux qui traversent des situations difficiles, en offrant la bonne parole de l'Évangile, la liturgie et les sacrements, mais aussi la pleine solidarité, si possible, le secours et l'assistance, venants de l'amour.

2. Nous voulons vivre l '« Année Sainte de la Miséricorde », comme l'année du Kairos, où l’opportunité de la miséricorde de Dieu  s’offre à tous. Dieu vient à la rencontre de tous avec son pardon. Les aumôneries créeront des moyens pour permettre aux personnes de faire l’expérience de la miséricorde de Dieu. En cette Année Sainte chaque œuvre de l'aumônerie sera placée sous le signe de la miséricorde.

3. Nous prenons l’engagement de créer de saines collaborations avec toute personne de bonne volonté. Par conséquent, nous ne voulons pas être des missionnaires solitaires, mais des témoins de la joie qui fait fondre la dureté des cœurs et ouvrir à la miséricorde divine. Cela peut nourrir en nous des relations interpersonnelles avec l'aide et le soutien des paroisses voisines, de notre diocèse et de nos conférences épiscopales locales.

4. Nous exhortons les Ordinaires des zones où il y a des aéroports internationaux à intensifier la sollicitude pastorale dans le domaine de l'aviation civile, en prenant également en compte l'augmentation constante de l’afflux de passagers, de migrants et de tous ceux qui de par leurs divers titres rendent possibles la vie de l'aéroport. Même dans les petits aéroports, il est souhaitable la présence d'un ministre (prêtre, religieux, diacre ou un laïc) spécialement désigné pour cette charge.

5. Dans le dialogue avec les autorités aéroportuaires, nous encourageons une fructueuse collaboration et solidarité afin de créer une chapelle ou, au moins, un espace de prière qui puisse favoriser des moments de rencontre joyeuse avec Dieu et Sa miséricorde.